makesense_france

Les collectivités locales s’engagent pour l’ESS

Restitution de l’enquête menée par makesense en 2021 

La ville durable et solidaire de demain est co-construite par les collectivités, les citoyens, les entreprises et les entrepreneurs sociaux. Le rôle des pouvoirs publics est de faciliter les échanges entre les différents acteurs du territoire, de favoriser l’émergence de projets communs et de créer les conditions pour le développement pérenne de l’ESS, dont ils seront les premiers garants. 

Dans ce contexte  de pandémie, makesense a réalisé une enquête auprès de 120 collectivités locales afin de mieux cerner leur vision de l’ESS (auprès des élu.es), ainsi que la feuille de route associée (auprès des services) et notamment sous l’angle du soutien aux porteurs de projet.

L’ESS est un secteur dont le potentiel est important mais mal valorisé et appréhendé. La ville souhaite se doter d’un réel plan d’action ESS, toutefois les moyens mis en place ne sont pas à la hauteur des attentes des élus locaux, ni de l’enjeu.

La recette gagnante pour faire grandir l’ESS sur son territoire

1

Sensibiliser les élus et les agents aux bénéfices de l’innovation sociale

2

Mobiliser les citoyens derrière les enjeux prioritaires du territoire

3

Rassembler des acteurs actuels et futurs de l’écosystème ESS

4

Accompagner l’émergence et le développement des projets ESS

L’étude a été réalisée en deux étapes : un questionnaire quantitatif (75 réponses) et des échanges qualitatifs (40 entretiens). En raison des échéances électorales, les participants étaient des élus (35%) et des services (65%) de villes et d’agglomérations (métropoles et communautés d’agglomération) de plus de 50 000 habitants. 

De manière générale, il y a une difficulté globales à construire du sens autour de l’ESS dans les collectivités, ce qui est plutôt paradoxal.

Rappel des chiffres de l’ESS en France

  • 2,4 millions de salariés en France (dont 68% de femmes)
  • 14% du total des emplois privés en France
  • 0,4% de croissance chaque année en moyenne

Source : Atlas de l’économie sociale et solidaire par la Chambre française de l’ESS

Un fort enjeu de promotion et de sensibilisation

Les données et avis récoltés prouvent que l’ESS revient régulièrement à l’ordre du jour, mais qu’il subsiste des freins à son développement, liés notamment à une méconnaissance de ses caractéristiques ou à une vision dépassée de son utilité.

Malgré ce besoin de promouvoir l’ESS à différents niveaux, 89% des collectivités interrogées rapportent avoir amorcé des actions de soutien à l’ESS. Mais qu’ont donné ces actions ? Historiquement, les collectivités locales s’engagent auprès des associations à travers des outils financiers (subventions, accès aux commandes publiques etc…). Néanmoins, cette approche atteint ses limites lorsqu’il s’agit de faire émerger des projets ESS pérennes et viables économiquement.

Il y a un vrai enjeu de communication autour de l’ESS car il y a de nombreuses erreurs d’interprétation, alors que les collectivités font de l’ESS naturellement, sans même le savoir.

Classement des outils utilisés pour soutenir les acteurs de l’ESS

52%

Soutien financier

45%

Accès aux commandes publiques

41%

Accompagnement personnalisé

34%

Mise en relation avec les entreprises du territoire

33%

Événements

21%

Promotion & Hébergement (18%)

L’ESS a longtemps été limitée aux questions sociales

De nos échanges est ressortie la rassurante confirmation que l’ESS était de plus en plus considérée comme ce qu’elle est réellement : un modèle de développement transverse qui concilie performance économique et réponse aux défis sociaux et environnementaux.

Découvrez notre article « Entre impact territorial et management 2.0 : l’intrapreneuriat en collectivité. »

La mobilisation citoyenne, étape clé de la dynamisation de l’ESS

Derrière chaque initiative à impact social ou environnemental, se trouvent des citoyen.nes engagé.es pour leur territoire. Mobiliser les habitant.es de sa collectivité autour des thématiques prioritaires de la ville reste le meilleur moyen de faire émerger des projets ESS qui répondent aux besoins locaux.

En termes de concertation citoyenne, on veut faire mieux que ce qu’on fait aujourd’hui et devenir une démocratie participative pour que les citoyens puissent proposer des sujets, enrichir nos réflexions et s’approprier leur réalisation. On veut aller plus loin sur ces sujets là dans le cadre de la mise en place d’une politique d’agriculture urbaine.

Les moyens mis en place pour impliquer les citoyens

50%

Organisation d’évènements et de rencontres

49%

Organisation de consultations

39%

Création d’un budget participatif

39%

Valorisation d’actions innovantes et collaboratives

23%

Animation d’une communauté de citoyens engagés

19%

Mise en place d’organes délibératifs ou décisionnaires

On notera que les principaux outils de mobilisation citoyenne des collectivités sont impactés par les mesures sanitaires imposées. Il y a donc un réel enjeu de renouvellement des méthodes de contribution citoyenne afin de s’adapter à des contextes de crise – où la mobilisation est essentielle, mais aussi pour pouvoir assurer le contact avec les quartiers prioritaires et les seniors. 

87% des collectivités souhaitent utiliser l’ESS pour (ré)intégrer les QPV dans le tissu économique du territoire (priorité forte).

De nos jours, les citoyens ne se contentent pas de voter, ils veulent participer à la politique de la ville. Notre priorité, c’est de les engager autour des sujets d’actualité de la collectivité comme la transition écologique, le vivre-ensemble, ou la neutralité carbone.

Rassembler les différentes parties-prenantes de son écosystème ESS

Une fois les élus sensibilisés et les citoyens mobilisés, vient le temps de réunir les acteurs actuels et futurs du tissu ESS territorial, dont les entreprises et les entrepreneurs. Tout ça, afin de pouvoir poser les premières bases d’une communauté multi-acteurs engagée au profit d’une ville durable et inclusive : associations, entreprises sociales, structures d’accompagnement et les services de la ville.

« Il y a un vrai patrimoine historique sur l’ESS dans notre ville. Mais il n’y a pas d’élan particulier de la collectivité ou des citoyens, tout reste à faire. Il n’y a pas de lieu dédié non plus, et je pense que ça joue. Il nous faudrait un pilote pour amorcer des actions”.

Réussir à structurer et à engager est cruciale à la création d’un écosystème ESS actif et qui s’inscrit dans le long terme, et pas simplement activé le temps d’un événement en particulier. En réalisant une cartographie des différents acteurs ESS – ou susceptibles de le devenir – du territoire, la collectivité va pouvoir, en plus de les identifier et les rencontrer, mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes.

Cette communauté territoriale, va également permettre de favoriser les collaborations entre acteurs de l’ESS et acteurs de l’économie traditionnelle : pour grandir, un projet ESS a besoin de travailler avec les autres parties prenantes du territoire : citoyens, collectivités et entreprises. Ces dernières sont également concernées par les enjeux sociaux et environnementaux du territoire dans lequel elles s’inscrivent. 

Il y a un grand projet de structurer et d’animer une communauté autour de l’ESS sur le territoire. Tout le monde doit s’y mettre et ça fait naître beaucoup d’innovations. Nous avons donc des enjeux d’engagement des citoyens, des entreprises et des entrepreneurs sociaux.

Accompagner l’émergence et le développement de projets ESS

65% des collectivités estiment qu’il y a un enjeu de montée en compétences des agents sur l’accompagnement de projets de l’ESS (priorité forte). 62% des collectivités ont inscrit cette montée en compétences à leur feuille de route

Qu’obtient-on en mélangeant une volonté de soutenir l’ESS et une méconnaissance de ces enjeux ? Des initiatives dont les capacités ne sont valorisées qu’à moitié

69% des collectivités interrogées estiment ne pas en faire assez pour les projets ESS.

La collectivité en fait beaucoup, et depuis de nombreuses années. Néanmoins, le défi qui est devant nous est de faire changer d’échelle l’ESS : passer d’une économie vue comme une alternative de niche à une véritable économie de transition pour aller vers un territoire plus inclusif et résilient

Freins à la mise en place d’un accompagnement acteurs de l’ESS

64%

Ressources humaines

58%

Ressources financières

22%

Communication

28%

Manque de compétences sur le sujet

18%

Agenda

12%

Peu (ou pas) de demande entrante sur le sujet

Le financement des porteurs de projet ne suffit pas. Il doit aller de pair avec un accompagnement efficace pour structurer et développer son projet, notamment au niveau de l’expérimentation et de la création d’un modèle économique. C’est la meilleure façon de maximiser l’effet levier du financement

Concrètement, les agents publics doivent prendre connaissance des méthodes d’émergence et de développement de projets ESS, afin de pouvoir accompagner les acteurs du territoire sur des compétences autres que juridiques, foncières ou administratives. 

64% des collectivités ont un partenaire local sur les sujets d’accompagnement de porteur.ses de projet ESS.

Découvrez notre article :  “Le Parc de la Haute Vallée de Chevreuse, territoire d’innovation”.

L’ESS est un outil incontournable pour créer du lien, de l’innovation, de l’emploi. C’est un sujet phare de notre ville et nous sommes en train de mettre en place un accompagnement à cheval sur le service innovation, le service transition écologique et le service social.

Conclusion

Les collectivités locales voient désormais la dynamisation et le soutien de l’ESS comme une priorité afin d’impliquer la société civile dans la résolution des enjeux environnementaux et sociaux du territoire. 

“L’ESS, c’est avant tout un moyen de remettre de la démocratie dans l’économie afin qu’elle soit au service du collectif”

Les villes et agglomérations françaises ont une volonté de dynamiser leur écosystème ESS. Cependant, la plupart manque d’expérience pour optimiser une telle démarche et se retrouvent parfois à “faire de l’ESS pour faire de l’ESS”. Certaines collectivités, plus avancées que d’autres, ont déjà ouvert la voie à cette transformation, démontrant que les défis présentés en amont sont surmontables… et qu’ils en valent la peine. 

Venez les découvrir le 2 juin 2021, makesense organise un webinaire sur le thème de la dynamisation de l’ESS en collectivité. Au programme, plus de détails sur notre enquête, des interventions du RTES et de l’Avise, ainsi qu’un temps d’échange pour que vous puissiez poser toutes vos questions.

Inscriptions