Il paraît que l’humour est l’arme du désespoir. En tout cas, le rire semble être une émotion capable de pousser les gens à l’action au même titre que la tristesse ou la colère. À force de contempler des news anxiogènes et des photos de fruits suremballés, certains ont pris au pied de la lettre cette affirmation et décidé de nous faire rire d’un monde, qui, on se peut bien se l’avouer, est parfois bizarre. 

1. Les bandes dessinées d’Alessandro Pignocchi 

Des mésanges punk sous LSD, des anthropologues qui étudient les mœurs modernes dans un bar PMU, un voyage initiatique où Emmanuel Macron finit par sacrifier Bruno Le Maire et le manger en soupe lors d’un rituel … Dans son blog et ses bandes-dessinées à l’aquarelle, Alessandro Pignocchi s’amuse à décaler notre regard, pour mieux nous montrer à quel point notre monde marche sur la tête.

2. Le film La Belle Verte de Coline Serreau 

Dans un monde fort fort lointain (spoiler : on ne parle pas de Star Wars) où les habitants respirent la joie (et ressemblent beaucoup à des hippies) et le dérèglement climatique ne semble pas d’actualité, il est de coutume d’aller rendre visite à d’autres planètes. La Terre y a mauvaise réputation, tant les terriens semblent un peu à côté de la plaque (ça fait 200 ans qu’ils n’y ont pas posé les pieds…). L’une des extra-terrestres se dévoue pour s’y rendre (en se téléportant, c’est plus pratique) et atterrit en plein Paris dans les années 90. Avec son regard neuf et profondément bon, elle tente de comprendre le fonctionnement des Terriens : mais pourquoi diable ont-ils tout recouvert de béton ? C’est malin, drôle, écolo et il y a Vincent Lindon. 

3. Le compte instagram Humans of Capitalism 

Une pub pour encourager les personnes à donner à une association pour les personnes sans abri pile au-dessus d’un banc anti-SDF ? Un terrain de tennis flottant ? Personne n’en a rêvé mais des humains l’ont fait. Un compte instagram qui recense les pires absurdités du monde. De quoi faire passer Black Mirror pour La Petite Maison dans la Prairie. 

4. Le compte Instagram Tiens_Tiens.bd 

Des petites vignettes de bandes-dessinées au crayon où la pop culture s’invite pour rire du capitalisme. Le Yogi Tea invite à la grève et les influenceuses maquillage à la révolution. Un livre “Koko n’aime pas le capitalisme” est à paraître dans cette veine, on a hâte. 

5. Le compte Instagram Trop c’est trop 

Un collectif de femmes crée du contenu drôle, malin et féministe pour sensibiliser au harcèlement de rue : on adore particulièrement les techniques originales pour faire fuire les relous. 

6. Le compte instagram Ecolo-mon-cul 

Ce bien nommé compte Instagram animé par Pierre Rouvière réussit la prouesse d’être à la fois informatif et drôle. Son credo ? La chasse au greenwashing : des frasques de Jeff Bezos, aux coques d’iphone soi-disant écolos, son radar anti-bullshit ne laisse rien passer, pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques et de notre bilan carbone. 

7. Les vidéos et le compte Insta de Camille Go green 

Maîtrisant les codes d’Instagram jusqu’au bout des doigts, Camille fait passer avec humour quelques messages (et pas mal de bons plans) sur les causes qui la touchent, du féminisme à l’écologie.  

8. Le compte Instagram de Celeste Barber

A-t-on vraiment besoin de présenter celle qui tourne en ridicule les influenceuses d’Instagram ? Dans un océan de contenus qui incitent à se comparer à des corps parfaits, cette goutte d’auto-dérision est la bienvenue ! Bien moins anecdotique qu’il n’y paraît au premier abord…  

9. Le Moment Meurice sur France Inter 

L’incarnation de l’islamo-gauchisme ne pouvait pas ne pas figurer dans cette liste. Sa chronique quotidienne de 5 minutes pleine de malice se déplace du salon du bien-être à celui de l’armement pour y faire des micro-trottoirs savoureux. Un vrai don pour nous faire rire autant que titiller notre envie de faire la révolution. 

10. Les vidéos de Broute 

Bertrand Usclat et ses compères nous régalent de vignettes humoristiques (sorte de parodies des média comme Brut ou Kombini) où il endosse à tour de rôle des defenseurs d’agressions sexuelles, un gérant de supermarché, un footballer gay… 

Le bonus : de l’importance De, des vidéos sur Youtube animés par deux zigotos pas piqués des hannetons.

À lire aussi