Les offres d’emploi qui ont du sens c’est comme les bonnes nouvelles sur BFM, on sait qu’elles existent mais on ne sait pas où les trouver. Ne cherchez plus, avec jobs.makesense.org, tous les deux jours, elles arrivent dans votre boîte aux lettres. 

Qui veut encore travailler comme papa ? Côté travail, les générations se suivent et ne se ressemblent pas. Le métro-boulot-dodo ne fait plus rêver grand monde, pas plus que la promesse de s’offrir une piscine à 50 ans. Aujourd’hui, la génération des 20/35 ans dont la vie a démarré en plein milieu des crises sanitaires, économiques et écologiques aspire professionnellement à autre chose. Devant un futur incertain à tous les niveaux, la précarisation de l’emploi, l’apparition de l’auto-entrepreneuriat, émergent de nouvelles façons de travailler. Terminé les plans de carrière, les voies toutes tracées, les 40 annuités dans le même couloir. Aujourd’hui chacun.e peut choisir un métier qui n’a rien à voir avec ses études, accepter de baisser son salaire pour un job qui a du sens, préférer l’auto-entreprenariat au CDI…

Si plus de sept jeunes sur dix envisagent un engagement au travers de leur activité professionnelle, comment faire pour dégoter ce fameux job à impact ?  Avez-vous déjà essayé de chercher et filtrer une offre par impact, politique RSE ou mission sociale sur Linkedin, Indeed ou Welcome to the jungle ? C’est tout simplement impossible.! De leurs côtés, les recruteur.ses du secteur de l’économie sociale et solidaire ont du mal à se rendre visibles, par manque de temps, d’investissement ou de priorisation sur le sujet. 

Un boulot du monde d’après

jobs.makesense.org, la plateforme emplois de l’association makesense – dont l’objectif est de construire collectivement un monde inclusif et durable – souhaite faire entrer dans l’univers professionnel de l’impact un maximum de personnes. Pour cela, la plateforme qui publie chaque semaine des centaines d’offres d’emplois, se veut être à la fois une évidence pour celles et ceux qui démarrent une transition professionnelle mais aussi une référence pour les recruteur.ses du monde de l’impact.

Ainsi, Jobs souhaite apporter une réponse à ce marché qui est en train d’exploser : il n’y a jamais eu autant d’acteurs qui recrutent dans l’ESS, de nombreuses entreprises « classiques » sont en train d’intégrer une mission en leur cœur et le covid a imposé la nouvelle notion du  » monde d’après ». Aussi, plus qu’un site d’annonces d’emplois qui ont du sens, Jobs veut offrir un changement radical dans la façon de chercher un travail. “En effet, en 2030, pour plus de 100 millions de demandeur.ses d’emploi dans le monde, il sera essentiel de pouvoir évaluer une entreprise sur sa mission sociale, son impact positif comme négatif et sur l’incarnation de ses valeurs, explique Jean-Christophe Perrin,aux manettes de la plateforme. C’est par une approche résolument collaborative, par des parcours de formation proposés aux candidat.es, par la constitution d’un réseau d’entraide entre pairs que Jobs entend y contribuer.” Qui est prêt.e à changer de boulot ?