Cet article fait partie de notre boîte à outils
« Réduire les déchets dans le tourisme et l’événementiel »

Vous avez décidé de travailler à la réduction et au traitement des déchets dans votre organisation touristique ou votre événement ? Bienvenue à bord ! Après avoir réalisé les quatre étapes clés de notre méthodologie, il est maintenant temps de sélectionner les problèmes que vous souhaitez résoudre en priorité. L’objectif n’est pas d’essayer de tout régler en une seule fois, mais bien de concentrer vos efforts sur les tâches les plus importantes/faciles ! 

Pourquoi ?

  • Prioriser pour maximiser son impact : vos ressources, humaines comme financières, sont limitées. Il est donc impératif de se concentrer sur les actions qui auront le plus d’impact.
  • Vous n’atteindrez pas la perfection du premier coup. Il faut garder en tête que la philosophie zéro déchet consiste à s’améliorer progressivement, étape par étape.
  • Vos premières réussites vous aideront à convaincre d’autres personnes de vous aider. Par exemple, en fonction de leur motivation initiale, il peut être plus simple de convaincre vos donneurs d’ordre de commencer par des actions nécessitant peu d’investissement avant de les embarquer dans des actions plus conséquentes.

1. Déterminez vos priorités en termes de réduction des déchets

Puisqu’il est impossible de tout faire en même temps, essayez de déterminer les chantiers que vous souhaitez prioriser, en fonction des raisons qui vous ont poussé à lancer ce projet (se référer à l’étape 1) :

  • Vous souhaitez réduire votre impact environnemental ? Référez-vous à notre grille d’audit afin de déterminer vos principales sources de déchets, en particulier celles qui n’entrent pas dans des systèmes circulaires.
  • Vous souhaitez obtenir une certification ? Référez-vous à leurs différents critères (par exemple, la gestion des déchets organiques est souvent obligatoire).
  • Vous souhaitez réduire vos coûts liés aux déchets ? Référez-vous à nouveau à votre audit.
  • Vous souhaitez améliorer votre image ? Déterminez les déchets les plus visibles : ceux dans le jardin, sur les plages, les pailles….
  • Vous souhaitez vous assurer de respecter la loi ? Renseignez-vous sur les obligations légales, puis comment vous pouvez aller encore plus loin.
  • Après, essayez de les classer par priorité afin de vous aider à définir des actions concrètes. Vous pouvez continuer à utiliser la grille d’audit, qui dispose d’une colonne priorité.

2. Listez les solutions

Une fois vos priorités définies, vous pouvez vous attaquer aux solutions. Essayez de lister :

  • les actions existantes qui peuvent être améliorées ou étendues ;
  • les nouvelles actions qui pourraient être implémentées : référez-vous à nos articles sur nos articles sur les différents chantiers de gestion des déchets et/ou jeter un œil à notre récapitulatif ;
  • les pratiques non viables qui doivent être changées, en collaboration avec vos partenaires et fournisseurs ;
  • les actions qui vous ont été suggérés par les parties prenantes au sein de votre organisation comme à l’extérieur  (se référer aux étapes 2 et 4).

Gardez toujours en tête 3 critères principaux pour vos solutions :

Des actions efficaces

Parmi les nombreuses actions possibles, priorisez celles qui auront l’impact écologique et social le plus important.

Source : PATA toolkit on reducing food waste

Des actions pragmatiques

Soyez pragmatique quant aux ressources humaines et financières que vous devrez mobiliser. Si vous avez les ressources pour, il est évidemment préférable de s’investir dans des solutions long-terme. Si vous n’avez pas les ressources nécessaires, vous pouvez commencer par vous attaquer aux tâches les plus simples plutôt que de vous lancer dans d’immenses chantiers que vous risquez d’abandonner.

Des actions engageantes

Intéressez-vous aux conclusions des sessions de brainstorming internes avec  vos collaborateurs et durant les sensedrinks que vous avez organisés avec les parties prenantes externes. Faites une liste des actions qui ont été le plus souvent proposées.

3. Préparez votre plan d’action

Vous avez maintenant une liste comprenant de nombreuses actions : il est temps de sélectionner celles que vous que vous allez implémenter en premier. .

La décision de passer à l’action ne sera pas prise par la même personne dans toutes les organisations… dans tous les cas, nous recommandons de :

Vous préparer à la décision

  1. Demandez l’opinion de votre hiérarchie sur le coefficient que vous avez déterminé pour évaluer les différents critères.
  2. Préparez plusieurs scénarios combinant différentes solutions qui pourraient fonctionner ensemble.
  3. Donnez les détails quant aux potentiels coûts et bénéfices.

Prendre une décision

En fonction de la gouvernance de votre organisation, vous pouvez passer à l’action vous-même, obtenir une validation de votre hiérarchie, ou lancer une prise de décision plus collaborative (se référer à l’étape 6 sur les plans d’action collaboratifs).

ways of talking decisions

Etape par étape : l’amélioration continue

Rappelez-vous qu’il est normal d’agir progressivement, et que vous n’êtes pas obligé de tout faire en même temps. Une fois vos solutions implémentées, prenez un moment pour célébrer votre réussite, puis reprenez le processus à partir de cette étape afin de choisir de nouvelles solutions à déployer !

Partagez cet article !

Cet article fait partie de notre boîte à outils
« Réduire les déchets dans le tourisme et l’événementiel »