On est tous et toutes d’accord : 2021, c’était une année sacrément… chouette ! Quoi, vous ne pensez pas ? Alors peut-être que vous n’étiez pas assez réceptif aux bonnes nouvelles. Laissez nous vous convaincre : on vous a sélectionné les dix meilleures…

#1 – Le panda n’est plus menacé d’extinction

Dans les années 1980, les pandas sauvages n’étaient pas plus de mille – et leur extinction, imminente. Désormais, leur population serait au moins deux fois plus importante. Fang Wang, biologiste à l’Université Fudan (Shanghai), affirme même qu’aujourd’hui, “le problème du panda est résolu avec brio”

Bien sûr, cela ne signifie pas que la bataille pour la biodiversité est gagnée. Dans le monde, plus de 38 000 espèces sont encore menacées, dont 26% des mammifères… Mais cet exemple symbolique nous prouve qu’en investissant des moyens humains et financiers, il est possible de renverser cette sinistre tendance. D’ailleurs, l’Europe peut se féliciter d’avoir sauvé, cette année sur son territoire, le Lynx et le Bison !

#2 – Britney Spears est enfin libre

En 1998, Britney Spears devient une star planétaire. Son premier single, Baby One More Time, est l’un des plus vendus au monde et, pendant plusieurs années, elle enchaîne les succès. Mais petit à petit, la fille modèle change d’attitude. Elle s’énerve devant les photographes. Se rase la tête. Divorce (sorcière !). Des rumeurs courent sur sa santé mentale… 

Si bien qu’en 2009, elle est placée sous la tutelle de son père. C’est lui, désormais, qui gère ses finances. Britney dit subir une contraception forcée, un traitement inadapté pour la bipolarité, ne pas avoir le droit de se remarier… Mais les fans se mobilisent. Ils popularisent le hashtag #freebritney. Pendant treize ans, la mobilisation ne faiblit pas, gagnant même en intensité, particulièrement en 2021 avec la sortie du documentaire Framing Britney, qui dénonce le sexisme du milieu musical comme celui des média. 

Et puis, le 13 novembre dernier, c’est le dénouement. L’affaire est examinée par le tribunal de Los Angeles qui déclare la chanteuse libre. Celui qui criait “leave Britney alone” peut donc enfin se réjouir… 

#3 – L’Etat français est condamné pour inaction climatique

C’était “l’affaire du siècle” : plusieurs ONG (soutenues par une pétition de 2,3 millions signatures) poursuivaient l’Etat en justice pour n’avoir pas respecté ses propres engagements de réduction des gaz à effet de serre. Une action plutôt symbolique… Et pourtant ! Le tribunal de Paris a bel et bien reconnu comme “illégal” le manque d’initiative des gouvernements successifs. 

Chez Greenpeace, on parle d’une “victoire historique” et d’une mobilisation sans précédent – jamais, dans l’histoire de France, une pétition n’avait rassemblé autant de signatures. Une nouvelle audience aura lieu au printemps ; cette fois-ci, le tribunal pourrait décider d’aller plus loin en ordonnant à l’Etat de prendre des mesures écologiques supplémentaires.

Une chose est sûre : les politiques sont sous pression maximale !

Crédit : l’affaire du siècle

#4 – Les animaux sont mieux protégés par la loi

Si la question animale divise parfois, et que certains débats confinent au dialogue de sourd (la chasse, la corrida), il arrive aussi que le sujet rassemble. C’est ainsi que le 18 novembre dernier fut adoptée à la quasi-uninamité une nouvelle loi contre les maltraitances et le commerce des animaux.

Par exemple, celle-ci prévoit d’interdire la vente de chiots et de chatons dans les animaleries, et d’alourdir les peines pour maltraitance – saviez vous qu’auparavant, celle ou celui qui tuait volontairement un animal écopait simplement… d’une contravention ? 

De plus, les animaux sauvages disparaîtront des cirques d’ici deux ans ; les cétacés, eux, quitteront les aquariums d’ici cinq ans.

#5 – Les vols intérieurs sont interdits en France (plus ou moins)

S’il existe un train pour vous y rendre en moins de 2h30, alors… vous prendrez le train ! C’est la loi qu’ont voté les députés cette année pour interdire la plupart des vols intérieurs… Certes, dans un deuxième temps, la mesure a largement été affaiblie par le Sénat pour ne concerner, au final, plus qu’une seule ligne (Orly-Bordeaux). Et l’histoire n’est pas terminée puisque les aéroports français engagent actuellement un recours à Bruxelles.

Mais il ne faudrait pas voir que le verre à moitié vide. Car la mesure a dors et déjà fait date. Elle a été très remarquée et très commentée à l’étranger. Pour une fois, la France était pionnière ! Et quand on défriche un nouveau chemin, il arrive qu’on trébuche… Mais en général, d’autres finissent pas s’engouffrer dans la brêche.

#6 – Le monde n’a jamais été si peu violent

Manifestations qui tournent à l’émeute, criminalité qui explose, guerres qui s’enlisent, terrorisme qui menace… Il suffit d’ouvrir un journal ou d’allumer la télé pour se croire au bord de l’apocalypse. Le monde nous semble à feu et à sang.

Et pourtant : les experts sont loin d’en être si sûrs… En fait, il existe un vieux débat entre historiens pour savoir si le monde devient plus ou moins dangereux. Plusieurs spécialistes, comme Steven Pinker, affirment que sur le temps long,”la diminution de la violence dans le monde est un phénomène massif et incontestable.”

Par appuyer cette hypothèse, des statisticiens anglais viennent de publier une étude sur le sujet*. Ils admettent que la question est très difficile à trancher de façon précise. Mais leurs données tendent à prouver “une amélioration sur les 30 dernières années”, dûe selon eux à “l’effort de paix mené par des organisations internationales comme l’ONU, et l’accroissement de la collaboration et la coopération entre les Etats.”

Et pour la société française ? Les chiffres indiquent en fait que la violence ne progresse pas, mais que la société y est plus sensible. Par exemple, les agressions sexuelles sont beaucoup plus souvent dénoncées qu’avant. Et c’est plutôt une bonne chose.

*Brennen T. Fagan,Marina I. Knight,Niall J. MacKay,A. Jamie Wood, Change point analysis of historical battle deaths, publié par la Royal Statistical Society

#7 – Une femme remporte la Palme d’Or

Ce n’est arrivé que deux fois en 74 ans. 

La première était Jane Campion, pour la Leçon de Piano en 1993.

Cette année, c’est donc Julia Ducourneau qui remporte le premier prix du festival – un festival qui semble enfin vouloir entrer dans l’ère moderne. Car en plus d’être très femme, Ducourneau est très jeune (37 ans), et son film très loin des canons classiques : violent, dérangeant, aux frontrières de l’horreur et du fantastique… Il faut peut-être remonter à 1994, avec Pulp Fiction, pour trouver une palme aussi décalée.

#8 – Nous avons un vaccin contre la polio – et bientôt contre le SIDA ?

Si je vous dis : vaccin, ARN, 2021… Vous me répondez ? Vaccin antipaludique, bien sûr ! Voilà trois décennies que les laboratoires cherchaient un moyen de prévenir cette maladie qui cause, chaque année, la mort de 400 000 individus – surtout des enfants de moins de cinq ans. 

Galvanisé par le succès de la technologie ARN, certains laboratoires entendent également développer des vaccins pour des maladies coriaces. Par exemple, depuis le mois d’août, Moderna teste sur l’humain son premier vaccin contre le VIH. Les premiers résultats sont attendus pour 2023.

Crédit : ProducerMichael

#9 – Le gigantisme immobilier atteint ses limites

Ce devait être la plus chère et la plus grande propriété des Etats-Unis : une villa sur les collines de Los Angeles, mesurant presque 10 000 mètres carrés avec sept piscines, un garage de cinquante voitures, une cave à vin pour dix-mille bouteilles, un night-club, un bowling… Cette maison neuve, construite par un magnat mégalomane (Nile Niami) est en vente depuis 2020 pour la coquette somme de 500 millions de dollars. 

Sauf que personne n’en veut. Et l’affaire tourne à la pantalonnade. Poursuivi par ses investisseurs, le responsable du projet croule sous les dettes. Fin septembre, la maison est mise sous séquestre. Une société privée est désormais chargée de trouver une solution au plus vite… Pendant ce temps, la visite “officielle” de la villa (une vidéo d’une heure, scindée en deux parties) circule sur le web et provoque la risée des internautes.

Au-delà de l’anecdote, l’histoire de The One (l’humble nom du bâtiment) signe peut-être le crépuscule d’une époque “fric et frime”. Plusieurs observateurs évoquent déjà “la fin des méga-villas”. Il semblerait bien qu’en 2021, même les milliardaires ne souhaitent plus habiter des gouffres écologiques absurdement ostentatoires. Le début d’un retour à la raison ?

#10 – Les Français sont plus heureux qu’avant la crise du Covid

C’est peut-être le point le plus étonnant de cette liste : 8 Français sur 10 se déclarent heureux. Plus de la moitié envisagent leur avenir personnel de façon optimiste. En fait, il semblerait que la crise ait poussé bon nombre d’entre-nous à se poser des questions profondes (Qui suis-je ? Où vais-je ?). Et nous aurions souvent trouvé les réponses en nous recentrant sur un petit nombre de valeurs simples, saines pour l’esprit. 

Alors, comme disent les grands-mères : “à quelque chose malheur est bon”. Elles avaient raison. Et depuis cette année, vous les comprenez.

À lire aussi