Tous les matins, depuis que je travaille chez makesense, c’est le même rituel :

  • 7h30 – mon réveil sonne, je me lève
  • 7h50 – j’ai pris ma douche, je m’habille
  • 8h45 – j’ai pris le métro, j’arrive au 11 rue Biscornet
  • 9h00 – café en main, je prépare les coachings des incubés

Voici ma petite routine matinale pour être opérationnelle… Pendant ce temps-là, mon oncle Dominique n’a pas bougé de son lit. Il attend que quelqu’un vienne allumer la lumière et l’aider à prendre sa douche.

Pourquoi ? Parce que comme 1,4 million de Français, mon oncle se déplace en fauteuil roulant. Il y a quelques années, il est tombé d’une échelle, c’est con. Alors chaque matin, il reste dans le noir jusqu’à ce que quelqu’un arrive et appuie sur l’interrupteur, c’est chiant.

On n’imagine pas que toutes nos petites actions du quotidien (allumer la lumière, remonter le chauffage, s’habiller, etc.) peuvent être un parcours du combattant quand tes jambes ne répondent plus. 1,4 million de Français… et pourtant il n’existe pas beaucoup de solutions adaptées. Les solutions domotiques traditionnelles sont vendues à des prix exorbitants (on te passe les galères de remboursement PCH) et nécessitent de lourds travaux. Beaucoup de personnes à mobilité réduite ne peuvent pas se payer ce luxe et se voient donc refuser l’accès à l’autonomie.

Nombre de nos utilisateurs ont jusque-là dû se débrouiller avec le système D, par l’aide d’un proche ou d’une solution bricolée” raconte Thomas Groell, fondateur de JIB.

Pourtant les nouvelles technologies ouvrent le champ des possibles pour l’autonomie. Depuis novembre 2018, nous incubons chez makesense le projet JIB – Smart Home. JIB, c’est une solution simple et bon marché qui permet d’interconnecter les plusieurs objets de la maison avec son smartphone. C’est bête, il fallait y penser.

 

JIB – Smart Home démocratise l’usage des nouvelles technologies pour faciliter l’autonomie des personnes à mobilité réduite.

Concrètement, grâce à JIB, Dominique pourra gérer ses lumières, sa télé, sa machine à café, son radiateur et tout autre objet nécessitant une prise électrique à partir de son smartphone. Pas besoin de vivre dans une maison connectée de la cave au grenier, il suffit juste de changer ampoules et prises électriques. En plus, l’interface de l’application mobile est inclusive : elle est pensée pour être simple d’usage pour un maximum de personnes ayant des troubles moteurs.

C’est simple : JIB lui envoie un kit prêt à l’emploi, il télécharge l’application JIB et il connecte ses prises et ampoules avec son téléphone. L’application est payante : 10€/mois. A titre comparatif, les travaux domotiques coûteraient à Dominique environ 96 ans d’utilisation de JIB pour le même résultat.

Le drame du handicap, ce n’est pas le handicap lui-même, mais le fait que des solutions existent pour résoudre ces problèmes et qu’elles ne soient pas accessibles à ceux qui, pourtant, en ont le plus besoin.

Thomas

L’idée de JIB germe il y a deux ans dans l’esprit de Thomas Groell, alors commercial au sein d’une startup de domotique à Séoul. Il réalise, en échangeant avec des clients handicapés moteurs, l’impact de cette technologie sur leur quotidien. Thomas est rapidement rejoint par Lucas, développeur mobile, inspiré par l’intérêt que montre le public PMR (Personne à Mobilité Réduite) pour cette technologie simple et accessible.

La solution JIB a été co-construite en collaboration avec une vingtaine de particuliers en fauteuil roulant, d’aidants, d’ergothérapeutes, d’associations et de centres spécialisés (APF Handicap et le Centre de rééducation de Kerpape) pour développer la solution la plus pertinente possible.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : “88% de nos testeurs attestent d’un gain substantiel d’autonomie dans leur quotidien ” partage Thomas.

La solution est maintenant commercialisée et accessible ici.

L’objectif de JIB est d’équiper, d’ici 2021, 70% des personnes handicapées moteurs à la recherche d’aide technique à l’autonomie en France. Pour cela, JIB s’est tourné vers makesense et a rejoint le programme Test&Learn en novembre 2018 :

“ Le prototypage (test and learn), c’est essentiel pour JIB. À la fois pour le produit digital, notre manière de communiquer, mais aussi pour sensibiliser les professionnels de santé et comprendre nos bénéficiaires eux-mêmes. C’est d’autant plus pertinent qu’on apporte un modèle startup dans un monde qui en a très peu, et le modèle reste à adapter avec peu d’exemples à suivre. Donc il est essentiel dans toutes nos actions de tester une manière de faire, se tromper et analyser notre erreur, adapter notre approche et confirmer les nouvelles hypothèses. makesense nous a énormément aidé à intégrer cette approche.”

Thomas

Pourquoi est-ce que je suis fière de les accompagner ?
Parce que chez JIB, c’est surtout une équipe qui a réalisé que la technologie pouvait avoir un impact énorme sur le quotidien des plus dépendants, et qui se donne donc pour mission de l’adapter à ce public traditionnellement oublié de l’innovation technologique !

Passe à l’action : si tu connais des personnes à mobilité réduite dans ton entourage, n’hésite pas à leur parler de la solution JIB ! Une petite pensée qui peut avoir un immense impact sur le quotidien de tes amis.