“Vous me conseillez quelle plateforme pour ma communauté ?” C’est sûrement l’une des questions qui revient le plus dans l’équipe Communauté. Avant de lancer le Club des Communautés* en mars, nous aussi avons dû nous pencher sur la question. “Learn, share, and learn again” peut-on lire dans les valeurs de makesense, voici donc quelques conseils de Rachel Eilbott, formatrice dans l’animation de communautés.

 

Étape n°1 : Définissez vos critères selon les objectifs de votre communauté

Choisir une plateforme c’est bien, savoir pourquoi on la choisit c’est mieux. “Il ne faut pas mettre de l’énergie dans l’animation d’une plateforme en ligne juste pour qu’elle soit active. Elle doit servir les objectifs de votre communauté et même vous aider dans votre travail au quotidien”, préconise Rachel. Prenons l’exemple du Club des Communautés. Son objectif ? Développer et renforcer les communautés des membres grâce à du contenu pédagogique (formations, études de cas, livestream, etc.) et des espaces de discussion pair-à-pair. “Une plateforme qui connecte la communauté est donc essentielle pour concrétiser notre vision du Club, sans quoi nous ne pourrions pas partager aussi facilement toutes les ressources pédagogiques, et les membres ne pourraient pas échanger entre eux.”

En partant des objectifs de votre communauté, vous allez pouvoir définir vos critères de sélection bien plus facilement ! Qu’est-ce qui est indispensable pour vous ? de pouvoir créer un parcours pédagogique pour votre communauté d’entreprise ? d’avoir des outils simples d’utilisation pour votre communauté de personnes seniors ? Est-ce que vous voulez que la plateforme soit aussi une app ? qu’elle soit traduite en plusieurs langues ? Est-ce que vous avez besoin de faire des livestreams ou des sous-groupes de discussion ?

 

Étape n°2 : Impliquez vos membres et partez de leurs habitudes

“Aux débuts de makesense, le choix de plateforme s’était facilement tourné vers Facebook, explique Rachel. Car c’était gratuit, international, et nos membres y avaient déjà un compte.” Mais ce n’est pas toujours simple de connaître les habitudes de sa communauté. Pour le savoir, la meilleure réponse est de poser la question. « Avant de me lancer dans les recherches de plateformes pour le Club des communautés, je suis partie d’un super post LinkedIn de Solène Aymon, membre de l’équipe Communautés de makesense, et j’ai passé en revue toutes les plateformes conseillées en commentaires”, explique Rachel.

À vous de poser la question lors de la prochaine rencontre de votre communauté, en appelant les membres les plus actifs au téléphone ou en publiant sur vos réseaux ! On ne le répétera jamais assez, mais proposer à ses membres de prendre part au processus est clé pour s’assurer qu’ils seront actifs sur la plateforme. Communauté impliquée = communauté engagée !

 

Étape n°3 : Faites un bon benchmark

Une fois qu’on a la liste, il est temps de rentrer dans le vif du sujet. « J’ai dû comparer des dizaines de plateformes pour faire notre choix, nous confie Rachel. Facebook, slack, Teams, Discord, Loomio, Mattermost, Rocket.chat, Hivebrite, Talk Spirit, Circle, Element.io, Tribe, Disciple ou encore Mighty Networks pour n’en citer que quelques-unes ! J’ai été impressionnée par la quantité d’outils qui proposent d’héberger une communauté. À chaque fois que je pensais avoir fait le tour, j’en trouvais d’autres !” Et pour procéder à un bon écrémage, Rachel conseille de passer en revue chaque plateforme en notant les pour et les contres. Florilège :

  • Slack : Belle plateforme, professionnelle mais potentiellement coûteuse car les prix varient en fonction du nombre de personnes
  • Groupes Facebook : Beaucoup de fonctionnalités mais ne permettent pas la structuration que l’on souhaite et nous ne sommes pas propriétaires des données du groupe
  • Rocket.chat : Disponible en opensource et gratuite mais les fonctionnalités proposées sont peu adaptées à une communauté
  • Talkspirit : Made in France, dispose d’un Drive et permet donc la collaboration directe mais, comme Slack, le prix augmente à mesure que le nombre d’inscrits grandit
  • Circle : Notre coup de coeur, UX intuitif, possibilité d’intégrer du contenu, payante mais relativement peu chère car le prix n’est pas proportionnel au nombre de membres
La palme de notre review préférée revient à Teams pour son “Trop corpo mon dieu”.

 

Étape n°4 : Testez, testez, testez

Pour cette dernière ligne droite avant le grand choix, Rachel nous incite à tester ! “Je me suis inscrite sur un groupe de passionnés de langues sur Discord, j’ai rejoint une bande de yogis sur Mighty Networks, et j’ai créé des groupes tests sur les plateformes que je considérais comme étant les plus prometteuses comme Tribe, Disciple, Mighty Networks ou Circle”, nous dit-elle. Pour ne pas vous perdre dans toutes vos évaluations, voici sa technique ultime : le bon vieux tableau. “J’ai créé un excel avec nos objectifs et besoins, puis les fonctionnalités correspondant à ces objectifs et j’ai noté les deux dernières plateforme de 1 à 5 pour chaque critère : UX, facilité de la prise en main, design, groupes de discussion, calendrier, ressourcerie, événements, MOOCs, etc.” 

Mais après taaaant de temps passé sur ces plateformes, il est normal de saturer un peu. Pourquoi ne pas proposer à quelques membres de tester les deux ou trois plateformes short listées ? “Indiquez-leur les fonctionnalités à évaluer, demandez-leur de noter leurs commentaires et enfin, contactez directement le service client des plateformes pour répondre à toutes vos questions ! Mais gardez en tête que vous ne trouverez probablement jamais LA plateforme parfaite qui cochera toutes les cases,” conclut Rachel.

*Espace qui rassemble des Responsables d’animation de communauté qui souhaitent monter en compétence et échanger autour des enjeux qu’ils rencontrent : animation en ligne, mesure d’impact, recrutement de membres. Comment ? À travers des formations, du pair-à-pair, coaching et masterclass. Si vous voulez en savoir plus, c’est vers Solène qu’il faut se tourner ! solene@makesense.org