Si on vous dit club, vous pensez à quoi ? Club de golf, club sandwich, night club dans lequel vous ne retournerez pas avant un bon moment ? Et si on parlait d’un club de la même veine que le Club des 5 ou le Fight Club, avec des personnes réunies autour de centres d’intérêt ou d’une vision commune ? Bienvenue au club qui rassemble celles et ceux qui doivent rassembler : les professionnel.le·s des communautés.

Petit sondage express  : qui n’a jamais transpiré devant son écran dans l’attente qu’une personne se pointe à l’événement qu’on a préparé pendant des semaines ? Qui n’a pas eu envie de fuir une réunion pendant ce lourd silence qui s’installe après une question posée pendant un Zoom ? Être Responsable de communauté est un métier à haut risque émotionnel qui fait passer, sans escale, du désespoir à l’euphorie. Paradoxalement ça peut aussi être un métier plutôt solitaire au sein de sa propre organisation. “Je me sens toujours un peu seule face à mes interrogations, témoigne Violette en charge des communautés chez makesense, personne ne comprend bien mon métier et tout le monde pense que mon job est d’animer des brise-glace”. S’il est plus difficile d’expliquer le métier de community builder que celui de médecin généraliste c’est aussi sans doute car rares sont celles et ceux qui y ont été formé·es. Animer une communauté s’apprend principalement en suivant les conseils d’Aristote : “Ce que nous devons apprendre à faire, nous l’apprendrons en le faisant”. Mais aujourd’hui, n’est-il pas essentiel de se nourrir des erreurs et des réussites des autres pour s’économiser quelques ratés et s’apporter du soutien ?

Hello darkness my old friend…

C’est en réfléchissant à la solitude que connaissent la plupart des Responsables de communautés, en pensant au contraire à ces moments de communion avec ses pairs que l’idée a germé dans les équipes de makesense. “Solène nous a reparlé de son club de gym, de ces moments de solidarité entre les athlètes, explique Violette. Olympe a repensé à son club de lecture entre femmes, qui l’a aidée à grandir et à construire sa pensée au fil des années. Alors on s’est dit naturellement : et si on créait la communauté des communautés ?” Un Club exclusif qui réunirait les professionnel·le·s en charge de l’animation de collectifs ? Un espace qui permettrait de s’entraider et de monter en compétence collectivement. Un rendez-vous de pair à pair et de célébration. Un espace pour grandir dans son métier et mieux se connecter. Car les défis sont nombreux quand on est Responsable de communautés ! Du recrutement des membres au pilotage du projet, en passant par l’animation de la communauté (de surcroît à distance), les savoir-faire et savoir-être à acquérir sont pluriels. 

On agrandit le cercle ?

Il y a quelques jours, le Club des communautés est né chez makesense. S’y retrouvent d’ores et déjà One, Génération, Silver Valley, Communauté Entreprises à Mission, Véolia, Label Vie, makesense, EY, Carrefour, AFD, Alphonse, Ecov, Positive Planet et Communauté 21 de la Croix Rouge. “Rejoindre le Club, c’est faire partie d’une promo de Responsables de communautés que vous pourrez retrouver plusieurs fois par mois lors de différents espaces de rencontres,” explique Solène, grande manitou des communautés chez makesense. Chaque mois, des thématiques sont proposées. Au menu du mois de mars, l’onboarding avec un call d’onboarding avec tous les nouveaux membres du Club (vous voyez la mise en abyme ?), une formation pour explorer le sujet en profondeur, des exercices pratiques pour définir et expérimenter des solutions concrètes sur sa propre communauté. En avril, le Club déclinera une nouvelle thématique et tout au long de l’année, seront proposées des masterclass, des études de cas, des séances de coaching personnalisé ou encore l’accès à une plateforme en ligne pour échanger même à 3 heures du matin. 

Dans ce Club, on pourra aussi partager ses craintes – coucou la peur de manquer de légitimité en fédérant une communauté autour d’un sujet qu’on ne maîtrise pas -, mais surtout ses joies à l’instar du Community Leadership Circles de Facebook animée par Rachel, qui ne s’est jamais rencontrée dans la « vraie vie », mais se dit à chaque fin de calls :  « I love you all! » Vous nous rejoignez ?
__________

Pour en savoir plus sur le Club des communautés et le rejoindre, contactez Solène : solene@makesense.org