makesense c’est une grande famille, une communauté internationale où l’on invente de nouvelles façons de voir le monde. En 10 ans, 200 000 citoyen.nes sont passé.es par l’un de nos programmes et ont fait bouger les lignes un peu, beaucoup, passionnément… Bienvenidos a Mexico !

L’histoire de makesense a commencé de manière très organique autour d’une idée assez simple : réunir citoyen.nes et entrepreneur.ses sociaux pour résoudre les problèmes sociaux et environnementaux les plus urgents. Les gens rejoignaient notre réseau, trouvaient un entrepreneur social ou un groupe de personnes, se formaient à une méthodologie d’innovation et co-créaient ensuite des solutions. Tout cela semblait très naturel et humain. Notre force était de fournir des outils d’entrepreneuriat social innovants à toutes celles et ceux qui voulaient y avoir accès. Nous n’imaginions pas que la connaissance, lorsqu’elle est associée à l’autonomisation et à des outils d’open source, pouvait avoir ce pouvoir de rayonnement et de diffusion. Au début, makesense, c’était presque comme une pandémie mondiale.

Les belles histoires de l’innovation sociale

Au sein de notre communauté mondiale, nous avons des dizaines de belles histoires de citoyen.nes qui ont se sont saisi.es de nos méthodologies, de nos outils et de nos idées afin de les reproduire dans leurs universités, leurs organisations et leurs communautés. Des gens qui ont décidé de créer une communauté locale makesense. Des militant.es qui ont choisi d’innover et de créer de nouveaux ateliers. Et beaucoup d’autres qui ont lancé leur propre entreprise sociale. Cet article est une ode à toutes ces personnes qui ont mis le mot « makesense » dans le moteur de leur action. Nous aurions aimé vous présenter nos 200 000 volontaires mais un article ne suffirait pas. Voici donc trois d’entre elleux, 100% Mexique.

« makesense m’a sauvé la vie à un moment où je me perdais et où je découvrais qui j’étais vraiment ». – Ilce Estrada.

Ilce Estrada est une jeune leader qui vibre au son de l’innovation et du développement durable. Elle est née et a grandi à San Felipe del Progreso, une ville du peuple Mazahua au centre du Mexique. Ilce a rejoint l’équipe de makeense alors qu’elle n’avait que 19 ans. Elle traversait alors une période difficile dans sa vie. Dans la communauté marginalisée dans laquelle elle a grandi, les concepts comme l’innovation sociale ou le développement durable étaient assez rares, voire inexistants. « Au Mexique, l’accès à ce que nous appelons – l’écosystème de l’innovation – dépend de votre lieu de naissance, explique Ilce. Seuls les plus chanceux peuvent apprendre et utiliser ces outils. Grâce à makesense, j’ai pu découvrir un nouveau monde d’action positive, de collaboration et de soutien.”

Des années plus tard, Ilce a été choisie comme l’une des seules femmes mexicaines par le  NASA’s International Air and Space Camp Program pour explorer l’avenir de l’espace. Aujourd’hui, elle mène des campagnes en faveur des droits de l’homme dans toute l’Amérique latine. L’ADN de makesense – être dans l’action et mettre la communauté au premier plan – reste profondément ancré dans ses valeurs et dans tout ce qu’elle entreprend.

« Maintenant que je travaille avec makesense en tant que consultante en innovation, j’ai l’impression de faire un tout nouveau master en innovation sociale grâce aux projets dans lesquels je suis impliquée. » – Andrea Corrales

Andrea Corrales est aujourd’hui directrice de la responsabilité sociale dans l’une des meilleures universités du Mexique – l’ITESM Puebla. Avant de commencer sa carrière passionnante dans l’innovation, Andrea était une aspirante-entrepreneuse-sociale plutôt solitaire en quête d’idées et de moyens pour contribuer positivement à sa société. Ayant vécu dans plusieurs villes du Mexique pendant sa jeunesse, Andrea en a exploré tous les coins et les recoins. Lorsqu’elle a croisé sur son chemin l’équipe makesense, elle a enfin trouvé une communauté qui la soutenait et lui donnait des moyens d’action. 

Après quelques sessions de formation à Mexico, Andrea a décidé de rejoindre la communauté de Puebla, une ville au formidable potentiel mais aux défis de développement importants. Bref, l’endroit idéal pour agir. Rapidement, grâce à son peps et celui de nombreux autres volontaires, elle a fait de notre hotspot à Puebla l’une des communautés locales de makesense les plus actives d’Amérique latine. Normal, Andrea fait partie de la catégorie personnes qui non seulement apprécient le voyage makesense, mais en plus prennent le volant. 

Pas étonnant qu’Andrea travaille aujourd’hui comme consultante sociale et environnementale auprès de notre bureau mexicain. Outre son énergie, elle apporte un ensemble de compétences uniques sur l’entrepreneuriat social et l’animation de groupe dans des projets d’accès à l’éducation, d’égalité des sexes et de développement social.      

« L’une des choses les plus précieuses de makesense, c’est sa communauté diversifiée de citoyens, d’organisations et d’entrepreneur.ses sociaux avec laquelle j’ai pu mettre en œuvre des projets ». – Isabel Flores    

Ayant remporté le Prix national de la jeunesse mexicaine en 2017, une reconnaissance très prestigieuse accordée par le gouvernement fédéral, pour son travail dans la protection de l’environnement et la construction de la communauté, Isabel Flores fait partie de ces héros et héroïnes des temps modernes.

Il y a plusieurs années, Isabel a fondé le TIAN, un collectif axé sur le développement de logements inclusifs, durables et communautaires. Les habitant.es sont au cœur du projet et participent à la conception de leur logement. Grâce à Isabel, 10 000 personnes issues des communautés les plus marginalisées du Mexique ont pu être logées. Lorsqu’on lui pose la question, Isabela raconte comment son expérience de bénévole chez makesense lui a donné les outils et les méthodologies pour développer son entreprise sociale. En particulier, pour tout ce qui a trait avec la conception participative des projets et la recherche de consensus. Isabel ajoute qu’elle a également pu fournir une structure solide à TIAN en tant qu’entreprise sociale grâce aux formations makesense, grâce à ses ateliers et ses nombreuses opportunités de mise en relation avec d’autres entrepreneur.ses sociaux. 

Ilce, Andrea et Isabel ne sont qu’un très petit échantillon des nombreux.ses citoyen.nes engagé.es qui ont été bénévoles chez makesense et qui, à un moment donné, ont utilisé cette communauté comme rampe de lancement pour leurs prochaines aventures. Certain.es sont devenu.es militant.es de l’environnement, d’autres entrepreneur.ses sociaux, élu.es, chef.fes d’entreprise. Tous et toutes ont gardé un lien fort avec makesense. Vous ne me croyez pas ? Rencontrerez Gianpetro à Londres, Ismael à Berlin, Angelica en République dominicaine, Leila aux États-Unis, Ridhi au Portugal, Hera en Égypte, Mooad au Maroc, Prashant en Inde, Minh Thy au Vietnam, Jacqueline au Brésil et bien d’autres encore et vous verrez…  

De votre côté, si le mot makesense résonne chez vous, rejoignez notre mouvement makesense puissance 10. Devenez mobilisateur.rice, entrepreneur.se social.e, citoyen.ne engagé.e, comme l’ont fait Ilce, Isabel et Andrea. Il y aura toujours de la place dans notre bateau. Bienvenue à bord !